Mercredi 20 mai 2020

Le confinement mis à profit pour optimiser l’IMOCA MACSF

Avant la mise à l’eau de l’IMOCA MACSF prévue le 21 mai, Alain Gautier, team manager MACSF, revient sur le chantier effectué pendant le confinement.

Crédit photo : © Ronan Gladu

« Le futur chantier d’été sera réduit à 2 semaines. Les 5 semaines gagnées permettront à Isabelle de naviguer le nombre de jours prévus en début d’année. Et donc de regagner le temps perdu pendant le confinement. »

Alain Gautier, team manager

Quels sont les derniers travaux réalisés sur l’IMOCA MACSF ?

« Pendant ce chantier, nous avons commencé par vérifier le bateau suite à la navigation de 3 semaines d’Isabelle en février dernier.
Nous avons identifié différentes zones à renforcer et différents points à faire évoluer. Les avaries mineures ont été réparées. Des calculs de structures avaient été réalisés en 2019 ainsi que des petits renforts. Nous avons aussi capitalisé sur les avaries subies par d’autres IMOCA pour augmenter le coefficient de sécurité dans certaines zones de l’IMOCA MACSF. Enfin, la répartition des ballasts a été revue ; dans un souci de gain de performance au portant et pour améliorer l’ergonomie intérieure afin qu’Isabelle dispose d’un plus grand nombre d’endroits pour se tenir. »

Comment avez-vous tiré profit de cette période de confinement ?

« Quand nous avons appris le confinement et sa durée initiale (15 jours), nous avons imaginé qu’il serait sans doute plus long et nous avons attaqué des travaux prévus pour le chantier d’été. Celui-ci devait durer 7 semaines, au retour de la course New York Vendée jusqu’au 20 août. Grace à cette anticipation, le futur chantier d’été sera réduit à 2 semaines.
Les 5 semaines gagnées permettront à Isabelle de naviguer le nombre de jours prévus en début d’année. Et donc de regagner le temps perdu pendant le confinement. Afin de respecter la distanciation, nous avons tourné avec une petite équipe, en horaires décalés. Et nous avons pu tenir le planning initial, à quelques jours près, grâce à l’effort de l’équipe technique. »

Quel est le programme pour les prochains mois jusqu’au départ du Vendée Globe ?

« Pour les prochains mois, Isabelle va naviguer le plus possible en équipage dans un premier temps, puis en solitaire pour se préparer pour la prochaine course, la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne, qui partira le 4 juillet. Cette course en solitaire aura pour lignes de départ et d’arrivée les Sables d’Olonne avec des passages à proximité de l’Islande et des Açores. D’autres entraînements suivront, avant une sortie d’eau de deux semaines. En septembre, le Défi Azimut à Lorient sera la dernière confrontation des concurrents du Vendée Globe avant le grand départ du 8 novembre. »

Retour à la page d’accueil

error: Content is protected !!