Le projet

Objectif Vendée Globe 2024 !

Après quatre saisons de compétition en Mini 6.50, huit saisons sur le circuit Figaro Bénéteau et une saison en Class 40, Isabelle a pris la barre de son IMOCA en 2017 pour s’engager dans une campagne de plus de quatre ans dont elle rêvait depuis longtemps, la menant au départ du Vendée Globe 2020-2021.

Contrainte à l’abandon suite à une avarie de quille, la navigatrice ira malgré tout jusqu’au bout de son tour du monde, quitte à le boucler hors course. Suite à cette extraordinaire aventure commune, Isabelle et son sponsor titre, la MACSF, briguent ensemble une nouvelle saison en IMOCA : objectif Vendée Globe 2024 !

Programme sportif

2022 (solitaire)

Guyader Bermudes 1000 Race

8 mai 2022

Vendée Arctique Les Sables d’Olonne*

12 juin 2022

Défi Azimut

du 13 au 18 septembre 2022

Route du Rhum – Destination Guadeloupe*

6 novembre 2022 – En savoir plus

2023 (double)

Rolex Fastnet Race

22 juillet 2023

Défi Azimut

Septembre 2023

Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre

10 novembre 2023 – En savoir plus

Retour à la Base*

25 novembre 2023

2024 (solitaire)

The Transat CIC*

Mai 2024

New York-Vendée-Les Sables d’Olonne*

Juin 2024

Défi Azimut

Septembre 2024

Vendée Globe

10 novembre 2024 – En savoir plus

Courses qualificatives pour le Vendée Globe 2024

Une aventure au large

Le soutien de la MACSF

La MACSF, premier assureur des professionnels de santé, s’est engagée en 2019 aux côtés d’Isabelle. Après une course mémorable autour du monde en 2020, Isabelle peut compter sur le soutien de la première mutuelle d’assurance des professionnels de santé, qui renouvelle son engagement à ses côtés jusqu’en avril 2025. Un partenariat tissé sur le long terme,  permettant de capitaliser sur l’expérience et la notoriété acquises depuis 2019. Cap sur le Vendée Globe 2024 !

« A l’origine, je partais pour un seul et unique Vendée Globe. La préparation de la course a été, pour toute notre équipe, un vrai parcours du combattant. C’est une course qui éprouve au plus haut point, qui va chercher loin, une course où rien ne se passe jamais comme on s’y attend. Mais j’ai aussi réalisé à quel point il s’agissait d’une aventure collective, combien j’étais soutenue malgré le sentiment de solitude que j’ai parfois éprouvé. A l’issue de cette épreuve, j’ai compris que j’avais beaucoup gagné, en compétence et en confiance, et à quel point notre équipe, notre sponsor et moi en étions revenus soudés. C’est ce point-là qui m’a donné envie de poursuivre une aventure dans laquelle nous avons, à chaque expérience, retenu ce qu’elle avait de positif. Si je fais le choix de repartir pour un autre tour du monde aujourd’hui, ce n’est pas pour prendre une quelconque revanche sur le cours des choses, mais réellement pour que nous écrivions, ensemble, une histoire nouvelle. »

Le bateau d’Isabelle

L’IMOCA MACSF

L’IMOCA d’Isabelle est le premier monocoque conçu par le cabinet VPLP et l’architecte Guillaume Verdier pour le compte de SAFRAN et du skipper Marc Guillemot. C’est un bateau mythique, précurseur et très bien construit, sans doute le meilleur de sa génération (2007) !

Le voilier a ensuite navigué sous les couleurs de GENERALI en 2017, puis sous celles de l’entreprise MONIN en 2018. Depuis 2019, le soixante pieds d’Isabelle est sponsorisé par la MACSF. Cette même année, l’IMOCA a connu un important chantier de huit mois dans l’objectif d’être transformé en foiler. Une mise à jour lui permettant de gagner en performances et de rester compétitif face à ses homologues de dernière génération.

Quelques chiffres

📌 18,28 mètres de long

📌 5,70 mètres de large

📌 Hauteur du mât : 27,50 mètres
📌 1 km de longueur de cordages à bord

📌 650m2 de voiles au portant (l’équivalent d’une piscine olympique)

Une équipe soudée

Lanic Sport Team & Alain Gautier

Le Vendée Globe est un tour du monde qui se court seul, et pourtant… Près de 50% du résultat final est déterminé par le travail de toute une équipe ! Car le premier défi d’un skipper briguant un tour du monde à la voile est avant tout technique, la fiabilité du bateau représentant une condition sine qua non à la réussite du projet.

Isabelle s’est ainsi entourée d’une équipe professionnelle et expérimentée aux côtés de Lanic Sport Team, structure créée par Alain Gautier en 1989. Grand vainqueur de l’édition de 1992, Alain connaît bien le Vendée Globe puisqu’il y a d‘abord participé en tant que concurrent avant de devenir consultant auprès de la Direction de course. Lors de l’édition 2000-2001, il accompagne Ellen MacArthur en tant que coach (elle terminera deuxième). Une belle et riche expérience que le navigateur multi-casquettes place aujourd’hui au service d’Isabelle et du projet Voile MACSF !

Une équipe soudée

Lanic Sport Team & Alain Gautier

Le Vendée Globe est un tour du monde qui se court seul, et pourtant… Près de 50% du résultat final est déterminé par le travail de toute une équipe ! Car le premier défi d’un skipper briguant un tour du monde à la voile est avant tout technique, la fiabilité du bateau représentant une condition sine qua non à la réussite du projet.

Isabelle s’est ainsi entourée d’une équipe professionnelle et expérimentée aux côtés de Lanic Sport Team, structure créée par Alain Gautier en 1989. Grand vainqueur de l’édition de 1992, Alain connaît bien le Vendée Globe puisqu’il y a d‘abord participé en tant que concurrent avant de devenir consultant auprès de la Direction de course. Lors de l’édition 2000-2001, il accompagne Ellen MacArthur en tant que coach (elle terminera deuxième). Une belle et riche expérience que le navigateur multi-casquettes place aujourd’hui au service d’Isabelle et du projet Voile MACSF !

Crédits photos© Ronan Gladu – © Vincent Curutchet/Alea – © Agence désigne – © Droits réservés