Publié le 03.08.2021

Isabelle nous parle cartes et cartographie dans « L’été comme jamais » sur France Inter

« La carte raconte une histoire, en parlant de toutes les traces que l’on peut laisser virtuellement sur les Océans… »

La cartographie, le charme des cartes et la manière dont elles modèlent nos représentations du monde…

Tel est le passionnant sujet auquel était consacrée l’émission « L’été comme jamais » du jeudi 29 juillet sur France Inter.

Aux côtés de Christian Grataloup, géohistorien et ancien professeur de géographie à l’université, et de Jules Grandin, cartographe de formation et responsable du service Infographie du journal Les Echos, Isabelle Joschke a répondu aux questions de Dorothée Barba.

Pour ré-écouter l’émission, rendez-vous ici :

« Lors d’un tour du monde, on ne voit rien que du bleu et l’horizon autour de soi. Sur mon Vendée Globe, je n’ai jamais vu la côte. C’est la carte qui m’a permis de rendre ce que je vivais « concret ». C’est en effet en « dézoomant » que j’ai pu voir que je passais au sud de l’Australie, de la Nouvelle Zélande, ou à proximité des grands caps (Cap Horn, Cap Leeuwin, Cap de Bonne Espérance). Très concrètement, la carte m’a offert des points d’ancrage. Je vous assure : quand on ne voit que du bleu autour de soi pendant près de trois mois, on se demande si le voyage réalisé est réel, et si l’on a navigué sur le Pacifique ou l’Indien. Comme si la carte me rappelait que j’étais bien sur Terre… »

Isabelle Joschke

Retour à la page d’accueil

error: Content is protected !!