Mardi 4 mai 2021

Le chantier de l’IMOCA MACSF se poursuit

Depuis la mi-mars, les opérations se succèdent autour du voilier MACSF, à l’abri dans son hangar lorientais. Renforcée par l’arrivée de Bruno, spécialiste en accastillage, systèmes hydrauliques et mécaniques, et de Quentin, stagiaire en Licence 3 composites, l’équipe technique a engagé plusieurs chantiers autour du soixante pieds d’Isabelle.

La priorité a été donnée au renforcement de toute la structure interne du voilier, au niveau des lisses (éléments de structure longitudinaux de la coque) situées à l’avant de l’IMOCA, juste en arrière de la crash box. Confiée à Jean-Marie, expert en stratification, cette mission s’est achevée début avril, pour laisser place au « nettoyage » du puits de quille, zone endommagée lors du tour du monde d’Isabelle. Dans le cadre de cette opération délicate, Jean-Marie s’est d’abord attaché à meuler tout le tour du puits afin de retirer l’ensemble des surfaces abimées. Après deux semaines de dur labeur, il a pu démarrer la phase de stratification ; une étape bien moins poussiéreuse !

Jean-Marie s’est attaqué à la réparation du puits de quille de l’IMOCA MACSF. La phase de meulage est terminée ; place à la stratification.

En parallèle, de nombreux chantiers annexes ont été planifiés sous la houlette de Florian Giffrain, boat captain. A commencer par la révision complète de l’accastillage, une mission à laquelle Bruno s’attèle depuis son arrivée au sein du team, le 1er avril 2021. Pour ce faire, ce dernier procède avec méthode, en inspectant les pièces dans un ordre (chrono)logique à bord, progressant de l’arrière vers l’avant du bateau.

Bruno révise l’ensemble de l’accastillage du bateau. Le voici affairé autour du winch.

Hadrien, Quentin et Florian se répartissent quant à eux une multitude de « petits » chantiers : fabrication de nouvelles barres de liaison de safran, réparation du balcon avant, inspection du support de capteur d’angle de mât, entretien des schnorkels (écopes permettant de remplir et de vider les ballasts), check-up de l’ensemble des systèmes informatiques embarqués, nettoyage de la pompe de cale, révision des antennes, réparation des bords de fuite des foils, réfection d’un tip pour le foil tribord, installation de nouvelles trappes de visite pour les ballasts à l’intérieur de la zone de vie, préparation des zones à repeindre… La liste est loin d’être exhaustive ! Mi-avril, deux électriciens ont rejoint le team ; ils apporteront leurs compétences au projet jusqu’au départ de la Transat Jacques Vabre Normandie – Le Havre.

Bruno révise l’ensemble de l’accastillage du bateau. Le voici affairé autour du winch.

Hadrien fabrique une pièce destinée à renforcer le balcon avant de l’IMOCA.

Quentin remet en place le déviateur de bouts au niveau du poste de barre.

Enfin, pendant que l’équipe s’active autour du voilier, Marine, coordinatrice générale, en lien avec Alain Gautier, team manager, veille aux commandes de matériels divers pour le chantier et assure quotidiennement la liaison avec les fournisseurs techniques et intervenants extérieurs.

Vous l’aurez compris : depuis bientôt deux mois, le hangar Lanic Sport Team s’est transformé en une véritable ruche. Toute l’équipe s’affaire autour du voilier d’Isabelle dans l’optique d’une remise à l’eau prévue pour la fin mai.

Retour à la page d’accueil

error: Content is protected !!