Jeudi 19 novembre 2020

Dans la gueule du « Pot au Noir »

Les journées se suivent mais ne se ressemblent pas ! Cette nuit, alors qu’elle entamait sa 11e journée de compétition à bord de l’IMOCA MACSF, Isabelle a fait son entrée dans le célèbre « Pot au Noir », connu sous le nom de zone de convergence intertropicale, incarnant une forme d’espace « tampon » entre les vents de l’hémisphère nord et ceux de l’hémisphère sud. Un passage particulièrement redouté par les marins, dont Isabelle a fait les frais cette nuit, alternant entre de gros grains orageux et des zones de calme plat… Une épreuve en soi pour les nerfs !

« C’est très particulier. On ne sait jamais ce qui nous attend dans cette zone. Il peut y avoir uniquement de la pétole ou une alternance de vent faible et de grains violents. Il est vraiment très compliqué de se reposer quand on y est. Il faut être sur le pont, régler les voiles très souvent car les vents sont très changeants en général. Il faut guetter le grain. C’est un passage qui n’a rien de simple, on peut perdre beaucoup en restant collé « 

Isabelle Joschke

Notre skipper est désormais tirée d’affaire. Elle progresse à une allure de 16 nœuds, en 15e position, toujours cap au Sud !

Prochaine étape : le franchissement de l’Équateur.

Retour à la page d’accueil

error: Content is protected !!