Jeudi 1er avril 2021

« Marins des Cimes au Féminin » : une parenthèse montagnarde pour les navigatrices du Vendée Globe

Pour la cinquième année consécutive, Isabelle a retrouvé le refuge Buffère, à Névache (Hautes-Alpes) pour vivre une nouvelle édition de « Marins des Cimes au Féminin ». Un rendez-vous particulier cette année, puisqu’il a réuni cinq des six navigatrices ayant pris le départ du Vendée Globe 2020-2021 (Pip Hare s’est vue retenue outre-manche par les dispositions sanitaires prises par le gouvernement britannique).

L’opération « Marins des Cimes au Féminin », créée en 2017 et parrainée par Sylvie De Ligondes (première navigatrice à avoir bouclé un tour du monde en équipage), incarne aujourd’hui un rendez-vous traditionnel pour de nombreuses navigatrices. Il mêle l’esprit et la solidarité entre gens de mer et montagnards dans le cadre d’un séjour en altitude, dans la vallée de la Clarée, pour partager un moment de convivialité autour du ski de randonnée.

« Cette cinquième édition était un rendez-vous important pour moi. Le site de Névache est devenu un lieu où j’aime venir en vacances depuis ma première participation à « Marins des Cimes au Féminin » en 2017. Je me réjouissais d’avance de retrouver les autres concurrentes du Vendée Globe. Nous avons toutes vécu quelque chose de très fort lors de notre tour du monde, et avons beaucoup échangé tout au long de la course. Je trouve ça vraiment super de la part du refuge Buffère d’avoir maintenu cette rencontre, malgré toutes les contraintes actuelles. Un immense merci à Claude, Nadette, Guillaume et Aude pour leur enthousiasme et l’organisation de ce si bel événement ! »

Isabelle Joschke

C’est donc à 2000 mètres au-dessus du niveau de la mer qu’Isabelle, Clarisse Crémer, Sam Davies, Miranda Merron et Alexia Barrier ont partagé une escapade dans les sommets alpins, du 29 mars au 1er avril 2021. Au programme : partage d’expériences, récits d’aventures, ateliers de sécurité en montagne, ski de randonnée vers la vallée de Serre Chevalier en compagnie du guide de Haute Montagne Jean-Luc Begou, et passage par l’école de Névache, à la rencontre des enfants du village. Isabelle nous partage son ressenti, après quatre jours passés auprès des autres navigatrices du Vendée Globe 2020-2021 :

« Pour la plupart, nous nous connaissons depuis longtemps. Souvent, on se croise au départ des courses ou lors des briefings. On se suit de loin mais finalement, on ne partage pas vraiment ce qu’il se passe pendant les courses. Cet événement « à part » nous permet de nous rencontrer de manière plus intime, autour de temps d’échanges privilégiés. Pour le coup, nous avons eu le temps de nous raconter nos aventures, nos astuces, et de partager nos expériences, en évoquant la manière dont chacune a surmonté les difficultés lors de son tour du monde. C’était chouette de pouvoir se raconter la manière dont nous avons chacune vécu les choses de l’intérieur, et de constater que l’on a rencontré les mêmes problèmes ! J’ai la chance de démarrer mes vacances avec ce programme riche en découvertes. Franchement, c’est royal ! »

Suite à cette parenthèse montagnarde, notre skipper va profiter de quelques semaines de repos. Elle sera de retour à Lorient pour la remise à l’eau de son IMOCA, prévue mi-mai.

Reportage diffusé par France 3 Provence-Alpes Côte d’Azur dans le 12/13 du mercredi 31 mars 2021

Retour à la page d’accueil

error: Content is protected !!