Mercredi 26 mai 2021

Retour à l’eau pour l’IMOCA MACSF !

Il faut du temps et beaucoup d’attentions pour se remettre d’un tour du monde. L’aventure est, dit-on, aussi éprouvante pour l’organisme des marins qu’elle l’est pour la structure des machines. Dès son retour à Lorient en mars dernier, le monocoque MACSF est rentré au hangar pour y subir vérifications, révisions et travaux de réparation. Ce mardi 25 mai, après onze semaines de chantier, le voilier a retrouvé son élément à la Base de Lorient.

Une réalisation signée Ronan Gladu / Voile MACSF

Plus de trois heures de travail ont été nécessaires à la mise en place des foils, l’installation du voilier sur ses bers et l’opération de quillage. Il est 14h15 lorsqu’Alain Gautier, team manager, briefe les équipes. La tension monte : le vent est compris entre 25 et 30 nœuds et la manœuvre s’annonce délicate. L’équipe attache les sangles à la grue permettant de soulever le bateau pour la mise à l’eau. C’est ensuite au tour du mât, 27 mètres, 500 kilos, de prendre place sur le pont. Pas moins de dix personnes ont assisté à l’opération pour stabiliser le mât, face aux conditions météo soutenues.

« Dès le lendemain de son retour des Sables d’Olonne, le chantier a été mis en route. Il fallait faire vite, on avait pris un mois de retard sur nos prévisions à cause de l’avarie sur le vérin de quille. L’équipe technique a tout passé en revue : l’accastillage, les voiles, l’électronique et tous les recoins du bateau. Il était plutôt en bon état, mis à part le secteur de la coque autour de la quille qui a souffert. Certaines structures à peine visibles qui avaient été abimées ont été renforcées mais l’IMOCA MACSF n’a connu aucune transformation »

indique Alain Gautier, team manager Voile MACSF

 « J’ai l’impression de retrouver mon bateau comme avant, comme au départ du Vendée Globe, avec toutes ses capacités. Quelque part, j’ai le sentiment de repartir sur quelque chose de nouveau parce que notre histoire s’est terminée avec un bateau et un marin fatigués. J’ai eu le temps de me reposer, le bateau a été remis en état. Nous préparons une nouvelle histoire tous les deux »

précise Isabelle Joschke

Retour à la page d’accueil

error: Content is protected !!