Jeudi 20 mai 2021

Une matinée au Sénat pour les navigatrices du Vendée Globe

Mais que faisaient donc Isabelle, Samantha Davies, Alexia Barrier, Miranda Merron et Pip Hare sur le Grand Perron du Sénat ce matin ?

Ce jeudi 20 mai, cinq des six navigatrices engagées sur la 9e édition du Vendée Globe (Clarisse Crémer n’ayant pu se libérer) ont répondu présentes à l’invitation d’Annick Billon, sénatrice de la Vendée et Présidente de la Délégation aux droits des femmes, et de Michel Savin, Président du Groupe d’Étude « Pratiques sportives et grands événements sportifs ».

Le rendez-vous était donné dès 8h15 pour une séance photos en compagnie de Gérard Larcher, Président du Sénat. Les navigatrices ont ensuite été invitées à rejoindre l’hémicycle pour un premier temps d’échanges.

La matinée s’est ensuite poursuivie sous la forme d’une audition plénière retransmise en direct sur le site Internet du Sénat (voir le lien plus bas). L’occasion pour les cinq navigatrices de revenir sur leur parcours et de partager leur point de vue sur différentes thématiques, en évoquant notamment la place des femmes dans le monde de la voile professionnelle, en solitaire et en équipage, et l’engagement en faveur de l’égalité homme-femme, un sujet particulièrement cher à notre skipper.

« Il y a beaucoup à dire concernant la course au large et les femmes. Mais pour moi, quelque-soit le domaine, que l’on soit dans la course, dans la politique ou dans le monde de l’entreprise, on parlera toujours de la même chose. Je me suis engagée dans l’aventure du Vendée Globe avec la volonté de m’affirmer en tant que femme, avec tous les enjeux que revêt le fait d’être une femme dans un monde d’hommes. Malgré nos petits gabarits nous obtenons des résultats largement équivalents à ceux de nos homologues masculins. En solitaire, la force physique est un élément de performance parmi tant d’autres ; il y a aussi la stratégie, la résistance, le mental… Trouver notre place dans un milieu d’hommes est un véritable enjeu. Et pourtant, nous en sommes capables, sans dénaturer notre féminité, en assumant pleinement notre différence.

Horizon Mixité, l’association que je préside aujourd’hui, a été créée en 2012 pour promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes dans tous les domaines de la société, avec la course au large comme point de départ. A travers nos actions, nous souhaitons inspirer les femmes, favoriser leur confiance en elles et les encourager à développer leur leadership à travers la navigation en équipages mixtes, impliquer les hommes au cœur du mouvement et éduquer les enfants, car les mentalités se forment et se forgent dès le plus jeune âge. »

La rencontre s’est achevée par une remise de médailles, une visite du Sénat (les navigatrices ont notamment eu accès à l’annexe de la bibliothèque, une pièce habituellement interdite au public), puis un déjeuner aux côtés de la sénatrice Annick Billon.

Retour à la page d’accueil

error: Content is protected !!