102 voiliers monocoques étaient ce samedi au départ de la SYZ Translémanique, course en solitaire autour du Lac Léman. Après une journée de régate dans des conditions intenses, Isabelle Joschke termine en 8e position de la série des Surprises, tandis qu’Alain Gautier décroche la 2e place du classement en Psaros 33. Après cette belle remise en jambe, il est temps pour la navigatrice de rallier les côtes bretonnes et de retrouver l’Imoca MONIN pour la reprise des entraînements !

UN TOUR DE LAC ET PUIS S’EN VONT !

C’est ce samedi 1er septembre, à 9h30, que le coup de canon de la 45e édition de la SYZ Translémanique a été donné au large de la Société Nautique de Genève. À cette occasion, 102 concurrents se sont donnés rendez-vous sur le Lac Léman, prêts à en découdre sur un parcours de 123 km aller-retour entre Genève et Villeneuve. Parmi la flotte des monocoques, le duo Isabelle Joschke / Alain Gautier s’est avancé sur la ligne de départ, la première à la barre de son Surprise (7,50 mètres de long), et le second en Psaros 33 (10 mètres de long). Un premier bord a conduit la flotte jusqu’à Yvoire, avant que les équipages de tête ne mettent le cap sur la Pointe de Ripaille. En moins de trois heures, les premiers monocoques atteignaient Thonon ; un temps record ! Loin d’être une promenade de santé, la Translémanique n’a laissé aucun répit à ses participants.

“Il faut dire que les conditions météo étaient particulièrement musclées cette année, la Bise pouvant atteindre des rafales de 30 nœuds, avec une moyenne comprise entre 20 et 25 nœuds. Pour ma part, j’ai couru en Surprise, un petit bateau sans pilote automatique et particulièrement instable. Enchaîner les manœuvres s’est révélé être un véritable travail d’équilibriste ! Il s’agissait-là d’un très bon exercice, où j’ai pu sortir de ma zone de confort et évaluer ma réactivité à bord. Une excellente remise en jambe avant la rentrée de demain !”

ISABELLE JOSCHKE

Après 8h30 de course, Alain Gautier décroche la deuxième place au classement des Psaros 33, derrière le genevois Patrick Girod et devant Jean-Pierre Ziegert. Isabelle termine quant à elle en 8e position de la catégorie Surprise.

“C’est toujours un bonheur et un immense plaisir de se retrouver au départ de la Translémanique. Nous avons la chance de régater dans un cadre magnifique et de vivre une course dans une ambiance vraiment excellente. Je pense avoir livré une belle bataille avec Patrick (Girod). Je me suis battu à fond, mais j’ai eu un petit souci d’hydraulique à l’aller, puis sur le retour, à 10 milles de l’arrivée, je suis parti en vrac. Le voilier s’est couché et j’ai laissé filer mon concurrent. La Translémanique a encore une fois tenu ses promesses ; cette course est particulièrement intense, j’en ai encore des courbatures (rires) ! “

ALAIN GAUTIER

DERNIÈRE LIGNE DROITE AVANT LA ROUTE DU RHUM – DESTINATION GUADELOUPE

Cette parenthèse suisse étant à présent refermée, il est temps pour Isabelle de retrouver la Base de Lorient pour une reprise des entraînements en Imoca. Deux semaines de navigation l’attendent à bord de son soixante pieds MONIN.

Les 21 et 22 septembre, Isabelle sera au départ du Défi Azimut, course lorientaise réunissant 15 skippers en Imoca. Cet événement, orienté sur les thèmes de la performance, de la stratégie et de la convivialité, représentera le dernier jalon sportif avant la Route du Rhum – Destination Guadeloupe (départ le 4 novembre, à Saint-Malo). Une ultime occasion de parfaire ses réglages et de réviser ses gammes avant le grand événement nautique de cette fin d’année.

Crédits photos : SYZ Translémanique / © David Carlier