Après cinq jours en mer, les premiers Imoca ont franchi jeudi matin la ligne d’arrivée des Monaco Globe Series. Et les grands vainqueurs sont Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet, du team SMA ! Le duo formé par Isabelle Joschke et Alain Gautier termine quant à lui en seconde position, après une très belle remontée sur l’équipage Newrest – Art & Fenêtre (Fabrice Amadeo et Éric Peron). Une belle performance pour le team Monin, qui s’était engagé dans la course sans pression, en annonçant un objectif de travail et non de performance sportive.

Crédit photo : Yacht Club de Monaco

En route pour les Monaco Globe Series !

Le lancement de la première étape du nouveau Championnat du Monde 2018-2020 de la classe Imoca a été donné dimanche 3 juin, dans la Principauté. Au départ de cette course en double, sans escale et sans assistance, neuf équipages issus de quatre pays différents, dont trois duos mixtes (Joan Mulloy / Thomas Ruyant (Kilcullen Team Ireland), Alexia Barrier / Pierre Quiroga (4MyPlanet2), et bien sûr, Isabelle Joschke / Alain Gautier (Monin)).

Le plan d’eau méditerranéen est réputé pour son côté imprévisible et sa météo capricieuse. Aussi, cette course, qui allait emmener les régatiers au large des côtes corses, avant de les voir s’engouffrer dans les Bouches de Bonifacio (détroit séparant la Corse et la Sardaigne) et contourner les côtes sardes avant de prendre le chemin du retour vers la Principauté, promettait donc un très beau spectacle !

Crédit photo : Yacht Club de Monaco

Crédit photo : Yacht Club de Monaco

Un départ dans les starting-blocks pour Monin et une compétition intense

Une fois le signal de départ donné, l’Imoca Monin s’est rapidement positionné en tête de la flotte, en atteignant une belle vitesse. Il aura ensuite fallu moins de vingt-quatre heures aux neuf équipages en lice pour atteindre le sud de la Sardaigne, dans des conditions pour le moins sportives, avec un vent atteignant près de 30 nœuds depuis la sortie des Bouches de Bonifacio. Les équipages ont ainsi dû composer avec une météo en dent de scie, réclamant une adaptation et une vigilance de tous les instants.

Au deuxième jour de navigation, l’écart s’est resserré et plusieurs concurrents sont venus taquiner le team Monin, jusqu’ici en tête. Lors de la descente des côtes sardes, plusieurs stratégies ont pu être observées : certains ont viré à l’Est en espérant profiter du souffle d’Éol, tandis que d’autres ont opté pour une trajectoire plus droite, à l’image de Kilcullen Team Ireland, Newrest-Art & Fenêtre et SMA. Un pari gagnant, puisque ces trois équipages termineront dans le quatuor de tête. Le duo formé par Isabelle et Alain a quant à lui choisi une troisième option, en mettant légèrement le cap vers l’Ouest.

La compétition fut intense et le suspense régna jusqu’aux derniers instants de la course, aussi bien pour le peloton de tête que pour le reste de la flotte. On assista notamment à une bataille à couteaux tirés entre les teams SMA et Newrest-Art & Fenêtre, en lice pour la première place. Ce dernier fut finalement rattrapé à la dernière minute par l’Imoca Monin, qui décrocha la seconde place sur le fil, avec sept petites minutes d’avance sur son poursuivant !

 

Temps d’arrivée classement final (après Jury) :

1. SMA – Paul Meilhat / Gwénolé Gahinet : 3J, 19h, 17mn et 0 sec

2. Monin – Isabelle Joschke / Alain Gautier : 3j, 21h, 03mn et 50sec

3. Newrest – Art & Fenêtres – Fabrice Amedeo / Eric Péron : 3j, 21h, 11mn et 10sec

4. Kilcullen Team Ireland – Joan Mulloy / Thomas Ruyant : 3j, 22h, 25mn et 0 sec

5. Boulogne Billancourt – Stéphane Le Diraison / Stan Maslard : 3j, 23h, 45mn et 3sec

6. Groupe Setin – Manuel Cousin / Alan Roura : 3j, 23h, 47mn et 38sec

7. Malizia II -Yacht Club de Monaco – Pierre Casiraghi / Boris Herrmann : 4j, 00h, 03mn et 00sec

8. Bureau Vallée 2 – Louis Burton / Arthur Hubert : 4j, 1h, 29mn et 26sec

9. 4myplanet2 – Alexia Barrier / Pierre Quiroga : 4j, 2 heures, 49 minutes et 30 sec

Cette compétition aura été intense : nous sommes fatigués mais vraiment ravis de notre résultat et du travail accompli. Nous sommes parvenus à composer avec une météo capricieuse, qui nous a finalement permis de faire valoir les qualités de notre bateau. L’Imoca Monin présente de belles aptitudes de navigation dans des conditions plus légères, nous permettant d’aller plus vite que nos concurrents lors de certains passages peu ventés. Cette première course de l’année fut une très belle occasion de travailler les manœuvres à bord et de gagner en efficience, autant dans la rapidité d’exécution des manœuvres que dans les prises de décisions stratégiques. Naviguer avec Alain fut une formidable expérience. J’ai pu profiter de son expertise et de ses conseils avisés tout au long de la course.

Isabelle Joschke, navigatrice

Je suis très heureux de ce résultat. Nous ne pouvions espérer mieux pour le lancement de la saison avec notre nouveau partenaire, Monin. Les vingt-quatre premières heures qui ont suivi le départ ont été animées et assez physiques. Le manque de sommeil nous a poussé à commettre quelques erreurs… Tout au long de la course, nous n’avons rien lâché et sommes restés combatifs jusqu’à la dernière seconde. Par ailleurs, cette expérience vécue aux côtés d’Isabelle m’a donné l’opportunité de passer du temps à bord de l’Imoca et de prendre toute l’ampleur de la difficulté de naviguer à bord d’un tel support. J’ai ainsi pu déceler différents paramètres à améliorer dans le but de faciliter le travail d’Isabelle lorsqu’elle sera seule aux commandes. Je dresse un bilan très positif de la participation de l’équipe à cet événement.

Alain Gautier, navigateur

L’aventure commence à merveille, le projet fédérateur de l’entreprise s’associe aux valeurs de la voile autour de cette passion, du respect, de l’humilité et de l’audace ! À travers cette course, c’est Isabelle et Alain qui ont valorisé l’esprit d’équipe, qui n’est pas sans rappeler l’une des forces de MONIN. Tous nos services ont pu suivre l’épreuve grâce au relais des réseaux sociaux très chers à notre nouvelle communication. Je félicite Isabelle et Alain pour leur performance et leur patience dans des conditions de vent faible et capricieux. Bravo à tous les deux ! Rendez-vous pour le départ de la Route du Rhum…

Olivier Monin, dirigeant de la Société MONIN, sponsor titre d’Isabelle Joschke

A PROPOS DE LANIC SPORT TEAM

Lanic Sport Team a été créée par Alain Gautier en 1989 pour gérer les aspects techniques liés à la préparation des courses auxquelles il participait. Rapidement, Lanic Sport Team a pris en charge la gestion totale de ses projets et a aussi géré des projets de jeunes skippers. En 2019, cela fera donc trente ans que Lanic Sport Team évolue dans le milieu de la course au large avec succès.s les applications.

error: Content is protected !!