Mercredi 30 octobre 2019

Réparer l’IMOCA MACSF et repartir !

Ne rien lâcher ! 

Suite au talonnage de l’IMOCA MACSF lors du passage de la bouée d’Étretat ce dimanche 27 octobre, Isabelle et son co-skipper Morgan Lagravière ont pris la sage décision de ralentir l’allure sur la Transat Jacques Vabre, afin d’analyser les éventuels dégâts causés à la quille de leur bateau. Après s’être concertés avec leur équipe technique, ils ont mis le cap vers Lorient ce lundi, afin de réparer. Mais face à une mer agitée au passage du Raz de Sein, l’équipage a finalement fait marche arrière pour s’amarrer à Brest, le temps qu’une fenêtre météo plus clémente s’ouvre et leur permette de rallier Lorient.

L’IMOCA a finalement repris la mer ce mercredi après-midi, en direction des pontons lorientais, où toute l’équipe technique l’attend pour effectuer les réparations nécessaires et permettre à l’équipage de reprendre au plus vite la route de la compétition, à destination de Salvador de Bahia.

Isabelle et Morgan sont toujours dans la course ! Depuis dimanche soir, les messages de soutien et d’encouragement affluent. Toutes ces intentions vont droit au cœur de nos navigateurs.

 Nous avons pu effectuer quelques réparations de fortune à Brest et dresser un premier constat des dégâts avec l’équipe technique. Grâce à une météo plus favorable cet après-midi, nous allons pouvoir rallier Lorient afin d’y mener de plus gros travaux sur le bateau. Le challenge est énorme et les prochains jours s’annoncent décisifs : nous devons démonter la quille, le mât et rentrer le bateau en chantier. J’ai l’impression de revenir quelques mois en arrière, et c’est extrêmement difficile à avaler… C’est dur pour Morgan et pour moi, pour la Macsf, pour nos partenaires, et pour toute l’équipe qui a énormément travaillé sur le projet. Malgré notre tristesse, nous n’allons pas nous laisser abattre ! Aujourd’hui, nous pouvons envisager de revenir dans la course, dans le contexte de qualification et de sélection au Vendée Globe. Nous n’allons rien lâcher ! »»

Ronan Gladu a pu recueillir les témoignages d’Isabelle et de son co-skipper Morgan Lagravière à Brest, où l’IMOCA MACSF faisait escale, avant de repartir pour Lorient pour réparer sa quille. Un moment difficile pour le team, qui entend bien repartir le plus vite possible à l’assaut de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre !

error: Content is protected !!