La Drheam Cup – Destination Cotentin (2e édition) symbolise la seule et unique course hauturière organisée au large des côtes françaises durant ce mois de juillet. Le départ de ce bel événement sera donné ce lundi, à 12h30. À bord de l’Imoca MONIN, Isabelle s’alignera aux côtés de 86 autres équipages multi-supports, à l’occasion de cette régate qui les emmènera de la Trinité-sur-Mer à Cherbourg.

 

La Drheam Cup est une course dite « open », désireuse de réunir sur un même plan d’eau des supports allant de 6,50 à 40 mètres de long, pour une régate en solitaire, en double ou en équipage, mêlant les amateurs aux professionnels. À l’initiative de Jacques CIVILISE, son Président, cet événement a connu une première édition en 2016 (du 13 au 21 août). Quarante équipages avaient répondu présent à l’appel de ce rendez-vous multi-supports et multi-générationnel, reconnu pour sa convivialité et son exigence sportive.

Organisée en alternance avec la Rolex Fastnet Race (chaque année impaire), la Drheam Cup entend bien se positionner comme une référence dans le milieu de la course au large.

La seconde édition de ce rendez-vous sportif et festif se déroule du jeudi 19 au dimanche 29 juillet 2018, le grand départ en direction de Cherbourg-en-Cotentin étant donné ce lundi, à 12h30. À cette occasion, près de 90 équipages sont attendus à la Trinité-sur-Mer, parmi lesquels on dénombre 12 équipages en Imoca.

Zoom sur le parcours :

 

Isabelle s’apprête donc à embarquer pour la Dhream Cup 700, un parcours de 728 milles présentant de nombreux courants à négocier et des vents pouvant souffler assez fort, que ce soit à Ouessant, Wolf Rock ou en Mer d’Irlande.  Selon Sylvie VIANT, directrice de course, il s’agit là d’un circuit très complet, exigeant vitesse, bonne lecture du plan d’eau et stratégie.

Reste donc à savoir qui succèdera à Lalou Roucayrol (multi-trimaran Arkema), grand vainqueur de l’édition 2016…

 

INTERVIEW À QUELQUES HEURES DU DÉPART…

 

Isabelle, tu t’apprêtes à signer ta seconde participation à la Dhream Cup. Peux-tu nous parler de ta première expérience sur cet événement ?

« J’ai effectivement déjà eu la chance de participer à la Dhream Cup lors de l’édition 2016. J’avais alors rejoint un équipage 100% féminin à bord du Trimaran Actual (ndlr – bateau d’Yves Le Blévec, qui était alors directeur de course). J’ai vécu une expérience géniale et une belle aventure avec le groupe, dont la plupart des régatières n’avait aucune expérience de navigation en trimaran. Malgré un bon début de parcours dans des conditions de navigations soutenues, un accident nous a contraintes à l’abandon ; l’une des équipières s’était blessée. Je garde néanmoins un super souvenir de cette première participation ! »

Dans quel état d’esprit abordes-tu la course qui s’annonce ?

« J’ai pu profiter de dix jours de break début juillet, qui m’ont fait le plus grand bien. J’aborde donc cette compétition avec plus de fraîcheur et j’ai hâte de retrouver le bateau ! »

T’es-tu fixé un objectif sportif sur la Drheam Cup 2018 ?

« Je considère ma participation à cette seconde édition comme un galop d’essai étant donné que je naviguerai en solitaire sur ce parcours pour la première fois. C’est donc sans ambition aucune que je vais m’avancer sur la ligne de départ, l’objectif étant avant tout de terminer la course et de monter en compétences. La Drheam Cup 700 est un parcours semi-côtier, qui va amener les équipages à conduire leurs bateaux près du rivage, sur un plan d’eau présentant un trafic assez dense (passage de bateaux de pêcheurs, de cargos…). L’enjeu est de taille, et les manœuvres s’annoncent nombreuses et délicates. Je m’attends donc à vivre une expérience en mer éprouvante, où il s’agira d’être très vigilante et où les heures de sommeil seront comptées. Il était important pour moi de vivre et de désacraliser cette expérience avant le départ de la Route du Rhum.»

 

Le Défi Azimuth (du 21 au 23 septembre) sera la prochaine et dernière course en Imoca avant la Route du Rhum. En amont, Isabelle pourra compter sur une importante phase d’entraînement en Imoca, dans la rade de Lorient.

 

Programmation de l’événement

  • Jeudi 19 et vendredi 20 juillet : ouverture du village à la Trinité sur Mer
  • Samedi 21 juillet : prologue le « Drheam Trophy »
  • Lundi 23 juillet, 12h30 : départ de la course
  • Du mercredi 25 au vendredi 27 juillet : arrivées des bateaux à Cherbourg-en-Cotentin
  • Samedi 28 juillet : remise des prix
  • Dimanche 29 juillet : postlogue la « Drheam Parade »

Liste des équipages navigant en Imoca

  • Fabrice Amédéo / Newrest – Art et Fenêtres
  • Romain Attanasio / Pure – Famille Mary
  • Arnaud Boissières / La Mie Câline – Artipôle
  • Manuel Cousin / Groupe Setin
  • Samantha Davies / Initiatives Cœur
  • Yann Eliès / Ucar – St-Michel
  • Isabelle Joschke / MONIN
  • Stéphane Le Diraison / Boulogne Billancourt
  • Paul Meilhat / SMA
  • Erik Nigon / Vers un monde sans sida
  • Alan Roura / La Fabrique
  • Damien Seguin / Groupe Apicil
A PROPOS DE LANIC SPORT TEAM

Lanic Sport Team a été créée par Alain Gautier en 1989 pour gérer les aspects techniques liés à la préparation des courses auxquelles il participait. Rapidement, Lanic Sport Team a pris en charge la gestion totale de ses projets et a aussi géré des projets de jeunes skippers. En 2019, cela fera donc trente ans que Lanic Sport Team évolue dans le milieu de la course au large avec succès.s les applications.

error: Content is protected !!