Mercredi 19 février 2020

« J’ai découvert les limites de mon bateau en même temps que les miennes »

Il s’est écoulé vingt jours entre son départ des pontons lorientais, le 22 janvier dernier, et son retour au port, le 11 février. Seule à la barre, Isabelle Joschke a effectué un long entraînement sur l’Atlantique à bord de l’IMOCA MACSF, avec l’objectif de ré-apprivoiser sa monture et d’en tester les limites. C’est riche de réponses et d’enseignements que notre skipper est revenue à terre. Son foiler a quant à lui retrouvé le chemin du chantier pour une dernière révision, avant la reprise des compétitions.

20 jours de navigation en tête à tête avec l’IMOCA MACSF

Objectif accompli pour Isabelle Joschke ! Notre skipper a bouclé la semaine dernière un périple de vingt jours en solitaire en Atlantique Nord, à bord de l’IMOCA MACSF. Un parcours d’entraînement qui l’a d’abord amenée à longer l’archipel de Madère avant de laisser à bâbord les îles Canaries et d’empanner vers l’Ouest pour aller contourner l’anticyclone des Açores et récupérer une dépression favorable et d’un vent portant la raccompagnant vers les côtes bretonnes. Côté météo, notre skipper a traversé divers scenarii, de la pétole au large des côtes espagnoles à la violence de la tempête Ciara, transition brutale après avoir profité d’une parenthèse plus clémente sur la route des Alizées.

Tracé du parcours d’entraînement effectué par Isabelle à bord de l’IMOCA MACSF

« Cet entraînement m’a permis de renouer avec mon bateau et toutes les sensations de la navigation en solitaire. Je suis partie pour étrenner l’Imoca Macsf dans des conditions proches de celles du Vendée Globe. Tout au long de ces trois semaines de mer, j’ai enchaîné les manœuvres, en testant un maximum de configurations de voiles et de vols. J’ai poussé le curseur jusqu’à atteindre 34 nœuds et je crois pouvoir dire que j’ai découvert les limites de mon bateau, en même temps que les miennes ! Naviguer à une telle vitesse avec des foils est à la fois magique et réellement éprouvant, car cela réclame beaucoup d’énergie et une concentration de tous les instants. J’ai beaucoup appris sur moi-même, sur la gestion de ma fatigue, de ma vitesse, et de ma capacité à endurer ce rythme de vie complètement infernal à bord ! Je suis rentrée à Lorient riche d’apprentissages, de réponses et d’idées pour optimiser davantage mon bateau. »

Isabelle JOSCHKE, skipper de l’IMOCA MACSF

Sans plus attendre, découvrez la vidéo bilan de ces vingt jours de mer, mêlant le témoignage de notre skipper aux nombreuses images rapportées de son voyage :

Une réalisation signée Ronan Gladu / Voile MACSF

Dernier passage au stand avant la reprise de la compétition !

A peine revenu de cette longue session d’entraînement, l’IMOCA MACSF a retrouvé la chaleur de son hangar lorientais. Isabelle est en effet rentrée à terre avec une « job list » complète et détaillée des réparations et aménagements à réaliser à bord. Son soixante pieds est désormais placé entre les mains expertes de son équipe technique, pour une révision obligatoire et bienvenue avant le départ des deux prochaines transatlantiques inscrites au calendrier de notre skipper, en amont du Vendée Globe.

« Après vingt jours de navigation il fallait s’attendre à ce qu’il y ait quelques travaux à réaliser à bord. Isabelle était partie avec des objectifs précis et un certain nombre d’options à valider, à la fois d’ordre technique et ergonomique. Globalement, le bilan est très rassurant : le bateau a prouvé qu’il tenait le choc, malgré de grosses accélérations et des coups de freins pouvant s’avérer violents. Nous avons beaucoup échangé avec Isabelle dans les jours suivant son retour. De nombreuses améliorations vont découler de cet entraînement en solitaire. »

Alain GAUTIER, team manager du projet Voile MACSF

Contrôler, réparer, optimiser : tels sont donc les trois mots d’ordre de ce nouveau chantier d’hiver. En attendant la fin des travaux, Isabelle va pouvoir bénéficier d’une période de repos, nécessaire pour recharger les batteries avant la reprise de la compétition en IMOCA.

Calendrier des courses 2020 :

The Transat CIC (départ le 10 mai 2020)

Ville de départ : Brest (France) / Arrivée : Charleston (États-Unis)

La Transat New York – Vendée – Les Sables d’Olonne (départ le 16 juin 2020)

Ville de départ : New York (États-Unis) / Arrivée : Les Sables d’Olonne (France)

Le Défi Azimut (du 9 au 13 septembre 2020)

Lorient

Le Vendée Globe (départ le 8 novembre 2020)

Ville de départ et d’arrivée : les Sables d’Olonne

Crédits photos : © Lanic Sport Team
error: Content is protected !!